Je suis heureux de....
vous accueillir sur
....
CLIN D'OEIL :
....
ma page consacrée
....
aux artistes qui
....
m'ont donné goût à
....
la bande dessinée.
....
Méconnu ou oublié
....
par les gens de la
....
profession, je me
....
propose régulière-....
ment de vous tracer
....
le portait de l'un....
d'entre eux car j'es-
....
time qu'il mérite sa
....
place parmi les plus
....
grands.
...

Ce mois-ci :....
Jean Trubert....

La profession sait parfois se montrer ingrate envers cer-tains de ses auteurs, et Jean Trubert (il signait Jen pour son prénom) est l'un d'entre eux. Peux-être en raison de son
parcours hors du commun et d'une absence de biographie
détaillée ...
Né en 1909, c'est sur les conseils d'Alain Saint-Ogan que
ce boxeur collabore comme dessinateur humoristique au
Dimanche Illustré puis dans diverses autres publications :
Le Rire, Paris-Soir, Voilà, la Jeunesse illustrée...
Ce sera cependant dans les années trente qu'il abordera
réellement la bande dessinée... Il créera de nombreux personnages éphémères dans de multiples magazines ("Pilote", "Vaillant", "Tintin"...).
Mais c'est sans aucun doute le personnage du Chevalier Printemps qu'on retiendra le plus
. Créé sur scénario de Roger Lécureux, dans Baby Journal en 1948, la série se pousuivra dans Cricri Journal (1949) puis Coq Hardi.
On la retrouvera ensuite dans "Bravo" en 1949/50 .
On n'oubliera pas sa reprise de Becassine de 1959 à 1962.
Après un passage à vide, il reprendra les aventures de
son héros fétiche dans Femmes d'aujourd"hui...
Mais devra se contenter jusqu'à la fin de sa vie de travaux
alimentaires dans des publications de second plan...
Il décède le 23 mai 1983.

archives
Les créations de Jean Trubert ...
Cric et Crac
Reprise de Becassine

Une adaptation du Roman de Renard et
la série Pitchoun seront publiées dans
la revue Amis-Coop dans les années 80...

..Son personnage fétiche ...

Le Chevalier Printemps était porteur d'un souffle épique et mystérieux
d'une grande fraîcheur.
Le héros montrait des sentiments
d'une noblesse émouvante, tant par
sa naïveté que par sa force.

Dominique Thura - Pressibus

Les illustrations visibles sur cette page, utilisées à titre "non commercial", sont sous copyright de leur(s) propriétaire(s).
sommaire juin 2004